Outils | Entreprise | Compte-rendus | Humeurs |   

2 mai 2014

Pourquoi je propose des confs

logo-mixit.pngagileLogo.pngA chaque fois que je propose une session à une conf, je passe par les étapes suivantes :

  1. (je vois passer un appel à orateurs) Ah tiens, si je proposais un sujet. Allez, je prends une heure pour rédiger un topo.
  2. (je vis ma vie)
  3. ce sont les résultats ! j'espère que je vais être prise ! Heu ou pas, quand est ce que je vais caser la préparation ? D'ailleurs c'est quand déjà la conf ?
  4. hourra ma session a été retenue !
  5. (je vis ma vie)
  6. J-10 : mais pourquoi j'ai soumis une session, pourquoi, pourquoi ?
  7. J-9 : j'ai plein d'idées, je n'avais pas remarqué que j'avais autant appris.
  8. J-7 : où est ce que je peux trouver une photo de castor avec un chapeau ?
  9. J-6 : mais pourquoi j'ai soumis une session, pourquoi, pourquoi ?
  10. J-5 : j'ai trouvé le castor !
  11. J-2 : je ne vais jamais y arriver
  12. J-1 : ça commence à être pas mal
  13. J : stress stress stress
  14. J : coup de barre
  15. J+1 : m**** j'ai oublié de dire ça.

Lire la suite...

4 décembre 2013

Aller plus vite

Je n'aime pas me presser au moment de partir de chez moi. Quand je le fais, je dois souvent revenir quelques minutes plus tard parce que j'ai oublié quelque chose. Se dépêcher donne l'impression d'avancer, mais tout ce qu'il génère, c'est du rework. En développement logiciel, les reworks sont des corrections de bug.

L'inverse n'est pas garanti : ce n'est pas ce qu'on prend son temps que le résultat sera parfait.

Si on demande aux clients de l'IT quel est leur plus gros problème, la réponse fera partie de cette liste :

  • il y a trop de bugs
  • les délais de réalisation sont trop longs (souci le plus fréquent)

Mon job, c'est de faire que le produit livré ait une bonne qualité dans les délais impartis. Je ne veux pas en sacrifier un pour l'autre.

Lire la suite...

6 octobre 2010

Gérer les imprévus

orage.gifEn Scrum, le périmètre des stories engagées est figé une fois que l'itération a commencé. Dans la réalité, il y a toujours des tâches qui surgissent et qui trop critiques pour attendre l'itération suivante avant d'être traités.

En fonction de la place que prennent ces perturbations, les équipes s'organisent au coup par coup. Certaines les intègrent comme une story dans l'itération, d'autres les échangent contre une autre par exemple. Faisons un tour sur quelques pratiques.

Lire la suite...