Ca fait bobo

Le seuil étant approximatif, les développeurs du projet 1 reçoivent plusieurs jours de suite un mail avec les erreurs. Le premier constat est que c'est chiant et que cela fait mal. On est obligés de voir encore et encore les mêmes erreurs certes connues mais vraiment bizarres. Moi, ça me donne envie chaque jour de retrousser mes manches et de leur faire la peau.

La moindre instabilité de plateforme est visible : un problème réseau tel jour ? Les logs du projet B le montre et les devéloppeurs sont prévenus. Les logs ne mentent pas et donne illico le nombre d'opérations qui n'a pas abouti sur tel problème.

Il a permis d'arbitrer

Nous avons été alerté par un internaute d'un bug le lendemain d'une MEP sur le projet B. Il était suffisamment grossier pour que l'on envisage le rollback. Mais quelle est la réalité ? Combien d'utilisateurs sont réellement impactés ? S'il y en a dix, on peut attendre le bugfix... Ce bug était loggué mais masquée derrière une erreur "connue" : impossible de distinguer les deux cas. En regardant d'un peu plus près, un nouveau message, spécifique à cette erreur, est apparu dans le rapport. On a eu la réponse exacte à notre question et avons pu prendre une décision, sans la fonder sur un simple ressenti.

Il a montré des problèmes avant qu'un utilisateur nous le signale

Sur le projet B, les logs ont révélés des bugs très particuliers, qui ne se déclenchaient qu'avec une saisie précise dans un workflow spécifique. Le PO a été épaté de voir que le développeur lui faisait recetter une story qu'il n'avait meme pas écrite, sur un bug si précis. Pour le coup, cela ne fonctionne que si les développeurs s'appuient sur le rapport de logs pour être proactifs. Le fait de les recevoir par mail facilite la tâche; d'avoir un historique faciliment accesible de faire le tri etre les erreurs connues et nouvelles.

Il m'a permis de travailler avec une autre équipe

En fait, c'est seulement quand je me suis assiste à coté d'un collègue pour lui montrer en live le projet que l'équipe C s'y est intéressé. C'est toujours mieux d'être accompagné que d'avoir une doc à lire. En deux minutes, on a lancé le script sur son site et les problèmes ont émergé. Verdict : plusieurs centaines d'erreur sur un jour précis. Le jour où il y avait eu un problème lors d'une MEP. Le développeur était surpris et content de voir en une seconde son impact.

Du coup, il a proposé des axes d'améliorations et a bossé sur le projet. Quelques jours après, il m'a montré ce qu'il avait fait et on essayé de résoudre un problème d'encoding ensemble. Mon premier binômage transverse, imaginez mon émotion :-) Le script est beaucoup plus sympa maintenant.

Un jour, il m'a dit : "eh le script a révélé une erreur 500 qu'on avait pas vu !". Le projet B a eu la même alerte dernièrement. La todo liste a gagné une ligne depuis : "failer quand une erreur interdite apparait.

Verdict

J'étais convaincu que ce script me servirait mais n'avait pas envisagé qu'il serait utile sur autant d'axes différents. Mon seul regret est qu'on ne se soit pas lancé plus tôt :-)