Outils | Entreprise | Compte-rendus | Humeurs |   

17 juillet 2013

Kobo glo

Kertesz_Lire_kobo.jpgJe voulais une liseuse numérique quand j'étais encore en master. C'était encore une rumeur et on avait du mal à croire que cela allait exister. Comme j'aimais aussi tourné les pages et que je ne lis pas tant que cela non plus, je n'ai sauté le pas qu'il y a un an. L'effet fun et techno a eu le temps de s'estomper mais j'aime toujours énormément mon kobo ! C'est même un de mes meilleurs achats.

Une liseuse est-elle rentable ? Kobo ou Kindle ? Ca marche avec Linux ? Comment vont les yeux ? Quels sont les bonnes surprises ? Les inconvénients ? Voici mon retour d'expérience.

Lire la suite...

13 septembre 2012

Reprogrammez son cerveau

Je suis devenue manager parce que je voulais faire une différence, je voulais que les gens s'éclatent. En réalité, le poste n'y est pour rien. 

Je peux être furax en rentrant chez moi le soir parce que machin m'a dit ça. Alors qu'il ne s'en rappelle même pas... Je peux être ravie pour un mini-succès sans valeur business mais concluant un combat de longue date. Mon environnement m'influe mais l'inverse est vrai aussi : je peux lancer une action qui me parait énorme qui fait plouf ou prononcer une phrase anodine qui fait l'effet d'une bombe sur les équipes. 

C'est en tant que coéquipier, que l'on soit marketeux, webmasteur, à la relation client ou développeur que nous influons sur le climat au travail et l'épanouissement de l'ensemble.

Lire la suite...

7 juillet 2011

Les mille pourquoi

question_mark.jpgPendant l'investigation d'un problème A, on a vu par hasard une statistique de plus d'un an en base alors qu'une purge est censée supprimer les données de plus trois mois. Comme j'étais concentrée sur mon sujet et que c'était hors sujet, j'ai tiqué oralement avec mon binôme mais nous n'avons pas relevé plus que cela. C'est important de ne pas perdre le fil, autrement nous passons notre temps à changer de tâche. On n'arrive jamais à destination si on guette toutes les moustiques qui peuvent nous piquer, et encore moins si on se met à la poursuite de chacun d'entre eux. Pour autant, ne pas s'arrêter pour enlever un caillou qui nous gène peut sérieusement compromettre la course.

Quelques semaines plus tard, l'interface ne répondait plus du tout. Une des raisons était que la base de données était complètement saturée, la moindre requête prenait une éternité.

Lire la suite...

19 février 2011

ROI des tests automatiques

dollar.jpgL'industrie du logiciel est encore loin d'avoir systématiquement des tests automatiques. Le coût est tout de suite visible et rédhibitoire, contrairement à son gain. Personnellement, j'en fais dans mon développement car il me donne de la confiance et m'aide à construire le produit. Pourtant, certaines personnes restent hermétiques à mon enthousiasme. Entre deux réponses à un appel d'offres, un client lambda privilégiera la plus "compétitive" (= la moins chère), quitte à en payer le prix plus tard.

Les clients les plus sensibles à la cause se demandent jusqu'où il faut aller. Est-ce qu'il faut absolument tout tester? Est-ce que la valeur apportée vaut son coût ? Il y a un pallier où la qualité supplémentaire n'a plus de ROI. Je peux fabriquer des biscuits parfaitement rectangulaires mais il n'est pas dit que ma fille de dix ans apprécie le geste outre mesure. Elle ne s'en rendra probablement même pas compte. Je ne sais pas non plus apprécier un couteau damassé 32 couches avec un manche imputrescible à 350 €. Il n'existe pas de ressources illimitées, qu'il s'agisse de temps ou d'argent. Nous ne souhaitons pas que nos produits soient parfaits à tous les niveaux, car cela couterait trop cher. Alors, où s'arrêter ?

Lire la suite...

3 août 2010

Pour qu'on éteigne notre ordi plus souvent

nuit.jpgQuand j'ai commencé à bosser, j'ai été assez choquée de voir qu'un des apprentis laissait son PC allumé tout le temps : la nuit, et même quand il était en congés. Est-ce que notre travail est si urgent ? Un peu moins pire, une autre personne le laissait allumé une fois par semaine, le jour où l'antivirus tournait pour ne pas subir le scan de disque franchement pénible.

Cinq ans plus tard, j'ai intégré une banque, où j'ai découvert la vraie vie : personne n'éteint son PC le soir.

Lire la suite...

- page 1 de 3