Icebreakers à distance

Nous sommes partis pour travailler à distance pour encore un moment. Je profite du fait que plusieurs personnes m'aient posé la question pour tracer ici les derniers icebreakers réalisés dans mes équipes, à l'occasion d'onboardings à distance. 

Comment accueillir les nouvelles recrues et entretenir du lien à distance ? Je vous propose quelques activités d'icebreaking testées et approuvées.

 

1. Onboarder une nouvelle recrue

Contrairement à un onboarding en présentiel, où il y a "juste" un café, la distance oblige à prendre un peu plus le temps d'accueillir les nouvelles personnes, en équipe.  

Ils durent environ 30 minutes, le temps de faire le tour de l'équipe.

Nous commençons systématiquement par un tour de table rapide sur qui nous sommes et notre rôle dans l'organisation. Afin que le tour se fasse de façon fluide, chaque personne venant de s'exprimer désigne le nom de la personne suivante. Cela "oblige" aussi un peu plus à écouter. 

Sur chaque support d'onboarding, je mets une image : un petit déjeuner appétissant ou une illustration de l'exercice.

En terme d'exercice, mon but est qu'il y ait des échanges et du piquant (par le rire ou la réflexion). L'essentiel étant de se découvrir les uns les autres et d'avoir envie d'en savoir encore plus.

2 vérités et un mensonge

Chaque participant·e écrit deux vérités et un mensonge à son sujet sur un board partagé (https://metroretro.io par exemple ou https://draft.io/). 

Personnellement, je préfère demander à avoir les post-its masqués tant qu'ils ne sont pas évoqués.

Quand chaque personne a trouvé les 3 faits, nous déroulons le board dans le sens de la lecture ou sur volontariat. Les post-its sont dévoilés personne par personne. Après lecture par l'auteur·rice, le groupe débat afin de deviner quelle carte est un mensonge. Pour prendre position, je demande aux personnes de poser leur curseur de souris près de la carte soupçonnée. Quand les curseurs deviennent stables, le mensonge est dévoilé et nous pensons à la carte suivante.

Question carrière

Sur cet onboarding, j'utilise Mentimeter (https://www.mentimeter.com/), car j'ai besoin d'anonymat dans les réponses. J'ai une seule slide avec photo et la question : "Racontez un moment fort de votre carrière". Comme il y avait aussi une alternante dans l'équipe, j'ai un peu élargi la question avec "/ ce qui vous plait dans votre travail". 

Une fois que tout le monde a fini de répondre, j'affiche les réponses. J'ai fait l'erreur d'afficher toutes les réponses d'un coup, il vaut mieux les afficher une par une pour éviter que des petits malin·es ne procèdent par élimination sur les réponses suivantes.

Vous l'aurez compris, le principe est que le groupe devine qui est l'auteur·rice de chaque carte.

Qui l'a fait ?

Chaque participant·e réfléchit à un fait surprenant sur lui·elle et l'envoie en privé à l'animateur·rice par messagerie par exemple. 

Une fois toutes les réponses récoltées, l'animateur·rice les "mélange".  Mentimeter permet également de récolter les réponses en live anonymement si vous préparez la slide en amont.

Ensuite, iel les partage une à une au groupe. Ce dernier discute ensemble pour définir qui est l'auteur·rice de la carte, avant de passer à la suivante.

Une autre option est de distribuer à chaque personne une "carte". Chacun·e sera en charge de lire sa carte et d'en deviner l'auteur·rice. Cela assure à chacun·e un moment de parole.

Ma dernière barre de rire

Comme les deux derniers exercices, le principe est que chacun·e partage quelque chose le concernant et que les autres en devenir l'auteur•rice. 

Ici, il s'agit de partager un moment heureux comme le dernier fou rire. Il peut avoir eu lieu en milieu personnel ou professionnel, chacun·e choisit ce qu'iel veut bien partager. 

Au groupe ensuite de deviner qui a rigolé à quel moment.

Variantes

La liste de variantes est quasiment infinie : 

  • "Quelque chose dont je suis fière / qui m'a intéressé ces 6 derniers mois"
  • "Cette année je veux"

D'autres questions sont proposés sur ce site https://www.thebalancecareers.com/thoughtful-team-builder-questions-to-use-as-ice-breakers-1919233. 

 

2. Cultiver du lien au sein de l'équipe

Ce qui n'a pas très bien marché 

Pour les temps plus relax, comme beaucoup, nous avons tenté les apéros à distance. C'était sympa mais a fini par lasser. La parole ne se répartit pas facilement et passer encore plus de temps devant un écran n'est pas particulièrement relaxant.

Nous avons aussi des temps de coworking, en mode "discord". Le principe est d'avoir une visio ouvert pendant 30 min sur un canal d'équipe pour pouvoir travailler les un·es à côté des autres. Selon les équipes, il fallait que j'aille chercher les gens, la réunion ne fonctionnait pas d'elle-même. Parfois il y avait des bons échanges et parfois rien du tout. Ce n'est pas nécessairement un souci mais cela fait bizarre.

Une cafétaria virtuelle a été créée : je n'y passe pas assez de temps pour me prononcer sur sa fréquentation, même si je trouve l'idée top. 

 

Ce qui fonctionne bien

Sur le deuxième confinement, j'ai délégué une partie des animations car j'ai vraiment trop de réunions. Je précise régulièrement que chaque membre de l'équipe peut proposer des activités conviviales. Une personne a organisé un Secret Santa pour Noël par exemple, c'était très sympa. 

Une autre est (presque) officiellement le game master de l'équipe. 

  • Skribbl : https://skribbl.io/ . Un espèce de pictionnary. Tout le monde est mauvais, c'est la course et c'est très drôle.
  • Téléphone arable : https://garticphone.com. Les retours de l'équipe ont été excellents.

Sur un plan plus "entreprise", le Groupe La Centrale a organisé des escapes games à distance. Je n'étais pas particulièrement emballée à la base et au final, c'était très amusant.

Il y a aussi régulièrement des challenges et des thématiques sur le canal slack de l'entreprise du type "partagez une photo de votre passionquelles sont vos 3 séries préférées ?" qui ont encouragé des personnes qui ne se seraient pas forcément parler dans les bureaux à échanger ensemble. 

Lors du premier confinement, il y avait des ateliers cuisine. Un·e collaborateur·rice apprenait une spécialité culinaire aux autres. C'était vraiment chouette de se mettre en posture débutant·e et de découvrir de nouvelles saveurs.

Ce que je n'ai pas encore testé

 

3. Autres ressources

A la base en présentiel mais peuvent s'adapter : 

Sur des questions types pour briser la glace

 

Et vous, qu'avez-vous déjà essayé (avec succès ou non !) ?

 

 

 

 

 

 

Mémo pour le PO de plus tard

Quand nous arrivons quelque part, nous voyons assez bien ce qui ne va pas ou ce qui pourrait être améliorer. On a encore pas mal de recul. Puis très vite, on s'engloutit dans le quotidien et toutes ces bonnes idées s'envolent. D'habitude, je fais un rapport d'étonnement sur un cahier et/ou note les idées dans un trello. Pour plus tard.

Ou jamais.

J'ai un blog, alors autant m'engager un peu plus publiquement.

Lire la suite

Pourquoi je propose des confs

logo-mixit.png

logo-mixit.pngagileLogo.pngA chaque fois que je propose une session à une conf, je passe par les étapes suivantes :

  1. (je vois passer un appel à orateurs) Ah tiens, si je proposais un sujet. Allez, je prends une heure pour rédiger un topo.
  2. (je vis ma vie)
  3. ce sont les résultats ! j'espère que je vais être prise ! Heu ou pas, quand est ce que je vais caser la préparation ? D'ailleurs c'est quand déjà la conf ?
  4. hourra ma session a été retenue !
  5. (je vis ma vie)
  6. J-10 : mais pourquoi j'ai soumis une session, pourquoi, pourquoi ?
  7. J-9 : j'ai plein d'idées, je n'avais pas remarqué que j'avais autant appris.
  8. J-7 : où est ce que je peux trouver une photo de castor avec un chapeau ?
  9. J-6 : mais pourquoi j'ai soumis une session, pourquoi, pourquoi ?
  10. J-5 : j'ai trouvé le castor !
  11. J-2 : je ne vais jamais y arriver
  12. J-1 : ça commence à être pas mal
  13. J : stress stress stress
  14. J : coup de barre
  15. J+1 : m**** j'ai oublié de dire ça.

Lire la suite

Aller plus vite

kanban-symboles.png

Je n'aime pas me presser au moment de partir de chez moi. Quand je le fais, je dois souvent revenir quelques minutes plus tard parce que j'ai oublié quelque chose. Se dépêcher donne l'impression d'avancer, mais tout ce qu'il génère, c'est du rework. En développement logiciel, les reworks sont des corrections de bug.

L'inverse n'est pas garanti : ce n'est pas ce qu'on prend son temps que le résultat sera parfait.

Si on demande aux clients de l'IT quel est leur plus gros problème, la réponse fera partie de cette liste :

  • il y a trop de bugs
  • les délais de réalisation sont trop longs (souci le plus fréquent)

Mon job, c'est de faire que le produit livré ait une bonne qualité dans les délais impartis. Je ne veux pas en sacrifier un pour l'autre.

Lire la suite

Au secours, je vois des goulots d'etranglements partout

Olivier a raconté de façon détaillé le jeu du Bottleneck Game. Pendant cet atelier, Pascal nous a prévenu : "c'est un jeu dangereux, vous allez voir des goulots d'étranglement partout. Il avait raison :

  • aller à une conf alors qu'on a déjà plein de données à absorber et plein d'axes d'améliorations que l'on ne prend pas le temps d'implémenter
  • continuer à faire des rétros alors que l'équipe n'arrive pas à réaliser les actions engagées
  • développer en urgence alors que l'exploit n'a pas de disponibilité pour livrer
  • rédiger des spécifications de nouvelles user stories alors les développeurs sont archi full
  • parler à quelqu'un qui n'est pas disponible pour écouter
  • livrer une application dont l'offre commerciale n'est pas définie
  • continuer de manger alors qu'on n'a plus faim
  • emprunter 10 livres à la bibliothèque alors qu'on a du mal à en lire deux

Lire la suite

Pourquoi votre projet va dans le mur

crash-car.jpg

crash-car.jpg70% des projets sortent en retard ou jamais. Les raisons sont nombreuses. Certaines, comme la difficulté d'estimer, sont difficiles à éliminer. Je voudrais parler de celles qui sont "faciles" à anticiper.

  1. L'équipe n'était pas à 100% dessus
  2. La spec a changé
  3. Nous nous sommes mal compris
  4. L'exploit n'a pas préparé les machines à temps
  5. Les développeurs ont glandé
  6. C'était mal codé
  7. Le tech lead a eu une angine
  8. Le designer était en congés

Lire la suite

5 astuces qui ont fait chuter ma procrastination

procrastination-ephemeride.jpg

procrastination-ephemeride.jpgLa cible à abattre : la procrastination. Il s'agit de cette force invisible qui vous fait trainasser pendant la réalisation de vos tâches. Vous les peaufinez longuement pour au tout dernier moment speeder comme un malade.

Bien que largement pratiquée, la procrastination a plus d'inconvénients que d'avantages : beaucoup de tâches entamées mais non terminées, moins d'accomplissement et du bâclage sans parler du stress. Du côté des (faux) avantages : une adrénaline superficielle et le sentiment d'être un artiste/un incompris.

J'ai essayé les plannings sur plusieurs mois, le backlog, trello, excel, la feuille de papier, le tableau de post-its... J'ai enfin trouvé un mode d'organisation qui marche assez bien chez moi comme au travail.

Lire la suite

Kobo glo

Kertesz_Lire_kobo.jpg

Kertesz_Lire_kobo.jpgJe voulais une liseuse numérique quand j'étais encore en master. C'était encore une rumeur et on avait du mal à croire que cela allait exister. Comme j'aimais aussi tourné les pages et que je ne lis pas tant que cela non plus, je n'ai sauté le pas qu'il y a un an. L'effet fun et techno a eu le temps de s'estomper mais j'aime toujours énormément mon kobo ! C'est même un de mes meilleurs achats.

Une liseuse est-elle rentable ? Kobo ou Kindle ? Ca marche avec Linux ? Comment vont les yeux ? Quels sont les bonnes surprises ? Les inconvénients ? Voici mon retour d'expérience.

Lire la suite

Agile Innovation Printemps 2013

agile-innovation-soleil

agile-innovation-soleilCette année, j'ai quitté la grisaille de Paris pour tenter de retrouver le soleil. Il s'était planqué à Valence pour Agile Innovation Printemps.

C'est sous la forme d'un forum ouvert que des praticiens agiles de Valence, Grenoble, Lyon, Montpellier et Paris se sont mutuellement enrichis. Vingt-cinq personnes, un nombre parfait pour nouer des liens de qualité et creuser suffisamment les sujets des participants.

Lire la suite

Agile France 2013 - Mais pourquoi y m'écoute pas ?

agileLogo.png

agileLogo.pngUne fois n'est pas coutume, la conférence Agile France aura lieu sous la pluie. Qu'à cela ne tienne, personne ne nous enlèvera les arbres et le lac du Chalet de la Porte Jaune. Comme chaque année, elle réunira des praticiens avancés du monde agile les 24 et 24 mai 2013. Je crois que le dernier jour pour s'inscrire est aujourd'hui !

J'aurai le plaisir d'écouter Pascal Van Cauwenberghe, Nathaniel Richand, Régis Médina, Ellène Dijoux, Pierre Pezziardi, Antoine Contal, Laurent Bossavit, Olivier Soudieu, Myriam Roux, Guillaume Duquesnay... ou pas. Je préfèrerai peut-être tirer des apprentissages du groupe en participant à des ateliers, ou échanger avec mes pairs dans la salle communautaire. Dans tous les cas, ce sera FUN !

Lire la suite

Session : abaisser les barrieres en 5 points

agileLogo.png J'ai présenté la session "Abaisser les barrières" à l'Agile France en 2012. agileLogo.png

Les obstacles se suivent et ne ressemblent pas. Pourtant, qu'ils soient techniques, organisationnels ou structurels, chaque solution à ces problèmes dépend des hommes et femmes qui l'actionneront. De la même façon, la meilleure idée du monde ne verra jamais le jour si les équipes n'arrivent pas à travailler ensemble.

L'humain est au centre plus que jamais. Je vous raconterai comment la confiance ne se décrète pas, ainsi que les pistes suivies pour que développeurs, marketing, production, product owners, scrum masters et direction évoluent dans un climat de collaboration plutôt que de défiance. Nous parlerons de one on one, d'ateliers, d'objectif commun, de confiance, de communautés de pratiques, de fun, d'humilité.

Loin d'être des solutions toutes faites, il s'agit plutôt de réflexions et de tentatives (plus ou moins réussies) pour que les équipes travaillent ensemble sur l'essentiel.

Lire la suite

Un rapport de tests clair avec Test in Progress

Logo jenkins

Logo jenkinsQuand les tests ne passent plus sur l'intégration continue, le(s) coupable(s) ne saute pas tout de suite aux yeux.

Il n'y a pas non plus d'indication sur la durée d'un test et vous ne savez pas s'ils sont bientôt terminés.

Le tout nouveau plugin Test in progress pour Jenkins vous assiste sur ces aspects.

Lire la suite

Mon risotto est enfin agile... et bon

Quelque chose d'incroyable est arrivé hier : j'ai réussi un risotto. C'est peut être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup.

Qu'est ce qu'il s'est passé ? J'ai récolté du feedback plus tôt, tout le long de la cuisson. Tout simplement en goûtant. Ce geste super simple m'a évité le trop salé, le riz pas assez cuit, la sauce écœurante. D'autres éléments m'ont aidé mais s'il faut retenir une seule chose, c'est bien ce feedback.

Lire la suite

Un tableau brulant

badges_flammes.jpg

Un scrum master de mon entreprise a commandé des magnets personnalisés super fun pour rendre les risques et les urgences encore plus visibles.

Je trouve le principe des aimants mieux que des bouts de post-its découpés, qui finissent par se fondre dans la masse des post-its. J'en profiterai pour vous parler d'autres bombes utilisées sur nos murs.

Lire la suite

Aimez-vous le changement ?

peur-asterix.jpg

peur-asterix.jpgLa gestion du changement est un sujet à part entière dans le management. Pourtant, peu de gens ont conscience d'avoir un problème avec.

Vous pensez être différent ? Ne trouvez-vous pas que M.Dupont dans un autre bureau a souvent des idées farfelues ? Alors que les vôtres relèvent juste du bon sens... Que pensez-vous du nouveau système de classement que votre épouse a trouvé pour vos livres ? Et des décisions de votre N+3 ? Pourtant, sur le fond, en y réfléchissant bien bien, c'est parfois une idée que vous pourriez avoir eu quand vous écoutez ce qui a emmené la personne à lancer ce changement.

Lire la suite

Les plugins dotclear pour aider le référencement

Recherche Google sur blog agile

Après avoir abordé un peu de front, je souhaitais aborder les aspects référencement naturel du site. C'est l'occasion de voir quelques bases et de se rendre compte que ce travail n'a rien de "naturel" justement.

L'air de rien, le blog avait accumulé les anti-patterns. Dotclear proposent des plugins [1] qui devraient y remédier facilement.

Lire la suite

Comment vous estimez-vous ?

Miroir déformant

Miroir déformantLes problèmes de délai sont récurrents dans les projets. La capacité des équipes à effectuer des estimations dépend beaucoup de la connaissance que l'équipe a du projet, ainsi que des technologies impliquées.

D'autres facteurs moins souvent évoqués entrent en jeu : le rapport à l'échec, l'humilité, l'intérêt du challenge et l'estime de soi.

J'aimerais évoquer avec vous ces trois façons si différentes que j'ai rencontré, de prédire ses capacités.

Lire la suite

Haut de page